fbpx

L’Ecolodge Dar Itrane est bâti dans le respect de l’architecture traditionnelle locale : le pisé. Sa construction a débuté en 1976 avant d’ouvriren 1982. Cette année-là fut couronnée par la venue de Titouan Lamazou, célèbre explorateur navigateur français (dont vous pourrez admirer les frises décoratives dans le salon marocain). En 2006, Dar Itrane s’est agrandi et transformé pour répondre davantage aux préceptes du tourisme durable.

Vous séjournez à Dar Itrane seul ou en individuel, notre équipe s’attachera à répondre à chacune de vos envies.

NOS VALEURS: ETHIQUE & RESPECT

L’ARCHITECTURE

Notre lodge respecte les modes de constructions traditionnels et locaux. Les artisans et les matériaux utilisés viennent prioritairement de la vallée des Bougmez. Nous garantissons ainsi la pérennité de savoir-faire ancestraux de la vallée et renforçons la fierté et la motivation des habitants pour le développement de l’habitat traditionnel.

LA CULTURE

Objectif prioritaire de notre lodge et de notre équipe : vous proposer des activités et des randonnées qui enrichissent la découverte de la culture et des traditions locales, favorisant ainsi la rencontre avec les populations.
Nous attachons une importance particulière à la bibliothèque du lodge Dar Itrane, vous y trouverez des ouvrages écrits, audio et vidéo sur l’architecture, la culture et les traditions locales.

L’ENVIRONEMENT

Nous nous engageons à vous offrir un hébergement de tradition situé dans un site exceptionnel, authentique et unique, en contribuant au développement des populations locales. Nous veillons également à minimiser notre impact sur l’environnement. Vous remarquerez lors de votre séjour, les efforts faits en matière d’économie d’eau, de gestion de la ressource « bois », de diminutions des déchets et de leur recyclage.

LES RENCONTRES

Notre localisation au coeur du village d’Imelghas, le recrutement exclusivement local de notre équipe, nos activités, nous permettent de vivre au plus près de la population locale et de rencontrer les habitants qui font l’histoire de la vallée des Bougmez.